HONDA 360 G:

39628km compteur, soit 1168 km depuis la remise sur la route:

 En revenant d'une braderie, la moto a du mal à prendre ses tours....nous rentrons tant bien que mal.

L'examen des bougies montre une carburation trop riche du cylindre droit.

Je retire les caches latéraux, les filtres à air et constate qu'à l'accélération, un des boisseaux ne se lève pas. Le couperet tombe; c'est le symptôme d'une membrane de dépression qui est HS. Le démontage confirme le diagnostique.

2018-05-09 DSC03787

 

Tant que les carbus sont déposés, je vais vérifier les volets des carburateurs. En effet, depuis la remise en route, je n'ai pas réussi à régler correctement la richesse du carbu droit. Après dépose, j'essaie les 4 positionnements possibles. Une seule position permet de masquer les 2 ajutages amenant le mélange issu des conduits de dérivation. Ces derniers assurent l'arrivée progressive du mélange air-essence lors de l'ouverture du volet.

Nota: _ les membranes de 250 et 360 sont identiques (seul l'aiguille porte une référence différente).

          _  Les papillons de la 250 militaire sont munis d'un petit ajutage percé dans la partie inférieure et qui réduit le risque de mauvais montage.

Au repos, la position incorrecte.........................................................et la correcte

 

2018-05-09 DSC03788  2018-05-09 DSC03789

 

Le volet de la 250G militaire ci dessous

2017-10-27 DSC03376m

 

  Dans un premier temps, je récupère une membrane sur la 250G militaire.

 

Je remonte les carburateurs et procède aux réglages:

_ des vis d'air (effectivement le réglage est plus fin)

_ de la synchronisation des carburateurs

_ des jeux des 2 câbles de commande (après avoir huilé le tube de la poignée d'accélérateur).

Je procède à un essai prolongé: 70 km sur les routes du Mélantois....sans anicroches.